02 novembre 2010

The Difference Between Us

lavieur1

 

De retour.

ça va faire quelques temps que je vous ai abandonnés, mais ne nous voilons pas la face, à un moment, il faut que je bouffe, et pour ça, il faut que je travaille, et du coup, moins de temps.

Une solution: donner moi 1€ chacun à chaque fois que vous venez assouvir votre instinct voyeur, et normalement, je devrais pouvoir me consacrer à l'étalage de ma vie privée sur la place publique à plein temps. C'est pas alléchant comme deal ça?!

Autrement, de retour d'escapade parisienne, le mois de novembre est vraiment pas un mois très utilie, heureusement qu'on annonce de la neige en altitude. Je pense qu'à l'heure actuelle, la perspective d'un peu de planche à neige dans peu de temps fait parti des informations qui permettent à mon cerveau enruhmé de déclanché l'attaque des petits anticorps contre les vilains microbes.

Etant enfant, je n'avais pas le droit de sortir dans la rue pour aller jouer avec les copains, et je n'avais pas non plus le droit de trop regarder la télé. Comme j'étais flemmard, et que l'école ne m'intéressait pas plus qu'il ne fallait pour que mes parents me foutent la paix, je passais des heures à rêvasser dans ma chambre, à continuer les aventures des héros que j'avais pu suivre pendant les quelques moments télévisés auxquels j'avais le droit d'assister. 

Je pense que c'est depuis cette époque là, et les programmes éducatifs d'FR3 qu'à chaque fois que je suis malade, j'imagine une armée de petits bonshommes tout en blanc, qui suivent leur chef, décoré d'une étoile de shérif, les globules blancs, et une autre, de petits instects volants, les anticorps qui vont attaquer le méchant virus avec son air patibulaire et son gros nez rouge pas beau. 

Et ça n'a pas changé, malgrè les années qui passent, à chaque fois que je me sens malade, j'imagine ces armées de petits bonshommes microscopique se livrer une guerre sans merci à l'interieur de mon organisme souffrant. Oui, Il Etait Une Fois La Vie en a marqué des esprits, et surtout le mien.

Du coup, comme je suis un bon patriote de mon corps, je n'hésite pas à soutenir mes troupes, à grand renfort d'aspirine, d'Humex, et surtout de rhum (si ça soigne pas, au moins c'est bon)...

On est en pleine progression, non?



Bon, pour ce qui est de la musique, rocktober s'est fini sans que je puisse vous faire profiter de tous les titres electro que j'avais prevus pour vous, et croyez moi, il y en avait un paquet. Je les garde, et vous les distillerais gentiment au cours de prochain post, mais là, j'ai juste envie de partager une chanson que j'écoute en boucle depuis 1 mois. The Dead Weather, c'est un groupe qui est né de la collaboration plus qu'intelligente entre Alisson Mosshart, des Kills (un des groupes les plus cool du début du siècle), de Jack White, des White Stripes (un des mecs les plus productifs de ce début de siècle) et Dean Fertita, des Queens Of The Stone Age (un des meilleurs groupes de tous les temps!).

C'est super entêtant, bien sombre, ça sent la cave et la gerbe, la chatte et la sueur.

Je suis à fond, donc vous aussi. Compris!?




Commentaires sur The Difference Between Us

    dissertation

    Great blog! The information you provide is quiet helpful, why I was not able to find it earlier. Anyways I’ve subscribed to your feeds, keep the good work up.

    Posté par dissertation, 12 avril 2011 à 06:36 | | Répondre
Nouveau commentaire